• Plume errante

    Plume errante

    [Photo : ??]

     

    J'écris pour égarer mes pensées obsédantes.

    C'est toutes mes veines qui rendent l'encre.

    Mais ça va, je tiens le pouls,

    Il faut bien, malgré tout, avoir l'espoir des fous.

    J'ai trouvé sous mes ruines, la plume errante,

    Nommer les maux pour les réduire en cendres.

     

    J'écris parce qu'il fallait me sauver,

    Et puisque dans la vie il faut en baver,

    Pour saisir l'importance de ne pas se laisser crever.

    Et puisque je suis le bourreau de mon cerveau,

    Passe-moi un stylo que je gerbe quelques maux.

    Doigts crispés, tête démontée.

     

    J'écris parce que j'sais pas trop parler,

    Fille de Loup et de secrets.

    Coeur de Corbeau ou coeur de Lune...

    J'en collectionne un bon paquet de lacunes,

    Aux goûts de traquenard

    Qui me tuent dans mes cauchemars.

     

    J'écris pour apaiser l'émoi et les voix

    Et puisque, parfois, mes pas vont sans moi, 

    Pour m'amener au coin d'un tourment étrange de ma vie.

    Et puisque, sur ma peau, se cache mes contusions invisibles, 

    J'écris les maux inaudibles

    Qui m'ôtent la vie.

     

    Malia Rigazzo / Texte protégé - Tous droits réservés.

     

    Plume errante


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :