• Tu as le droit

    Tu as le droit

    [Photo : Sergio Cabezas]

     

    Tu as le droit

    De te perdre et d'en être aigre,

    De ne plus savoir qui tu es parfois,

    D'être le spectre qui se désintègre.

     

    Tu as le droit

    D'être trop sensible,

    D'être incompréhensible,

    De ne plus savoir quoi faire de tes dix doigts.

     

    Tu as le droit

    D'être agité par la houle,

    De toutes ces choses qu'on refoule,

    De tous ces maux qui broient.

     

    Tu as le droit

    De ne pas vouloir parler, 

    De ne pas savoir comment expliquer, 

    D'avoir perdu le mode d'emploi.

     

    Tu as le droit

    D'abandonner ta croix, 

    De choisir d'autres voies, 

    D'y marcher, maladroit.

     

    Tu as le droit

    De te tromper, 

    De recommencer, 

    Autant qu'il te plaira.

     

    Tu as le droit 

    De ne pas toujours être d'accord, 

    De tout envoyer dans le décor, 

    D'user ta voix pour ce que tu crois. 

     

    Tu as le droit 

    De pleurer, 

    De rester en boule, fatigué,

    De te sentir, dans ta chair, à l'étroit.

     

    Tu as le droit

    De rester couché, 

    Ou de te relever, 

    Quand cela te siéra. 

     

    Tu as le droit 

    D'être imparfait, 

    D'être un humain un peu paumé, 

    De ne pas être ce qu'on attend de toi.

     

    Tu as le droit

    D'être toi, 

    De tes failles jusqu'à tes ratures, 

    Les êtres parfaits ne sont qu'impostures. 

     

    Malia Rigazzo.

    Texte protégé - Tous droits réservés.

    Tu as le droit


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :