• Un jour peut-être

    Un jour peut-être

    [Photo : ??]

     

    Un jour tout s'arrêtera...

    Un jour, je paierais mon dû à cette vie passée, 
    J’arrêterai ce fétichisme morbide, 
    Mes souvenirs putrides, 
    M’ont volé ma vie éthérée.

    Un jour, je comprendrai que je mourrais seule, 
    Seule dans ma lie, 
    Celle où je me fuis, 
    Pour croire que tout va bien jusqu’à mon linceul.

    Un jour, j’écrirai ma catin de vie, 
    Préférant avouer tout ce que j’ai fait, 
    Et ce que l’on m’a fait, 
    Pour être avec les portes du néant en harmonie.

    Un jour, je dessinerai mes démons, 
    Au couteau sur les murs d’antan, 
    J’égorgerai ma mémoire devenue poison, 
    Arsenic ou Belladone est-ce si important ?

    Un jour, j’oublierai que je n’ai pas oublié, 
    Que mes cicatrices brûlantes ne cautériseront pas, 
    Que mon âme mutilée restera damnée, 
    Dans les méandres d’un présent devenu paria.

    Un jour, j’expliquerai mon histoire, 
    À un livre muet, 
    Je lui confesserai tous mes déboires, 
    Jusqu’à ce que mon sang soit en paix.

    Un jour, je soignerai les plaies de mon stylo, 
    Je panserai son encre avec des roses noires, 
    Je cesserai de répandre par lui, mon chaos, 
    Cette confusion d’émotions d’où jaillit le désespoir.

    Un jour, je vivrai à cent pour cent, 
    Sans cette mémoire du passé omniprésente, 
    Scellés dans ma boite de pandore par les liens du sang, 
    Et je respirerai d’une manière bienfaisante.

    Un jour peut-être…

     

    Malia Rigazzo. 
    Texte protégé - Tous droits réservés.

     

    Un jour peut-être


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :